Le bois énergie

bois-energie-filiere-audoiseBois Energie est la dénomination, non pas d’une ressource, mais d’une filière de valorisation énergétique du bois … sous toutes ses formes : bûche bien sur, mais aussi plaquettes (industrielles ou forestières), granulés (à partir de sciure…).
Cette filière revêt dans l’Aude un caractère particulier car le gisement forestier y est considérable,le second de Languedoc-Roussillon après la Lozère.

Ainsi, le gisement forestier facilement exploitable est, selon l’étude réalisée par l’association Bois Energie 66, de plus de 25 000 tonnes uniquement sur l’Aude pyrénéenne (Corbières – Haute Vallée de l’Aude – Razès – Piège). A ce chiffre, on peut rajouter 39 000 tonnes de co-produits (chez les scieurs et les emballeurs) … Sans compter tout le potentiel de la Montagne Noire !

La valorisation énergétique du « bois » présente de nombreux avantages : c’est une énergie :
– Renouvelable (les surfaces forestières progressent chaque année en France),
– « Ecologique », avec en particulier un effet nul sur les gaz à effet de serre,
– « Economique »,
– « Locale »
– « Stock », c’est à dire que l’on peut stocker facilement … sur pied, en vrac ou en bûches !

Il y a bien sûr quelques inconvénients, notamment au niveau de la concurrence avec les usages « traditionnels » du bois (papeterie, panneaux de bois), qui peuvent entraîner une augmentation du prix.

En revanche, la technologie a fait fortement progresser l’offre en appareils de chauffage : finies désormais les cheminées à foyer ouvert avec des rendements énergétiques inférieurs à 10%, voire négatifs. A la gamme déjà connue des inserts, foyers fermés, poêles, cuisinières, dont le rendement énergétique est compris entre 70 et 85% selon la qualité de l’appareil, viennent s’ajouter aujourd’hui les poêles de masse, les chaudières bûches à hydro-accumulation, les chaudières et poêles à granulés, les chaudières automatiques à bois déchiqueté …

De plus, des aides financières amortissent le surcoût à l’investissement : crédit d’impôt pour les particuliers et subventions ADEME/Région/Europe/Département pour les professionnels et les collectivités. Ces dernières aides portent uniquement sur les chaudières automatiques à granulés ou à plaquettes. Elles sont calculées de façon à assurer un coût global (investissement, amortissement, maintenance) inférieur de 5 % à une solution utilisant une énergie dite « conventionnelle » (gaz, fioul ou électricité suivant le lieu du projet).
Des initiatives audoises

Sous l’impulsion des fondateurs de Pôle Energies 11, notamment la FD CUMA et le CAUE, puis du Conseil Général de l’Aude, la filière bois déchiqueté se développe depuis la fin des années 2000. Plusieurs chaudières collectives à bois déchiqueté alimentant des réseaux de chaleur sont en service dans l’Aude à ce jour : Carcassonne (Grazailles),Salsigne, Narbonne (Saint-Jean-Saint-Pierre), Castelnaudary (Fontanilles), Belcaire, Port-La-Nouvelle ; les bailleurs sociaux Alogea et Marcou ont pris le virage du bois énergie ; la communauté de communes de la Montagne Noire a fédéré autour de la SEM Bois Energie les acteurs publics et privés pour sécuriser l’approvisionnement en qualité et en prix ; l’Office National des Forêt a également joué un rôle moteur sur ce point côté Pyrénées audoises. Enfin, des agriculteurs et domaines commencent à s’équiper depuis cinq ans… Ce n’est qu’un début.

Télécharger :
Aide_biomasse_energie_PROMETHEE_2014
liste_filiere_bois

Lien internet : bois énergie LR