Bois énergie en agriculture

Mathieu Lopez, conseiller technique Chambre d'Agriculture de l'Aude

Mathieu Lopez, conseiller technique Chambre d’Agriculture de l’Aude

Retour d’expérience chez Jacqueline Gooskens, éleveuse à Rennes-le-Château.

Baisser ses charges d’énergie en valorisant un résineux envahissant comme le pin noir, c’est le pari gagnant réalisé depuis 7 ans par Jacqueline Gooskens, éleveuse de bovins de race Aubrac, à Rennes-Le-Château. Elle a pu partager son expérience avec la vingtaine de personnes venue assister à la visite de sa chaudière automatique à bois déchiqueté, organisée le 14 avril 2014 par Pôle Energies 11.

Des agriculteurs et des élus de petites communes rurales ont pu comprendre les avantages et les contraintes de ce type d’installation. Après un essai non concluant avec son broyeur, qui s’est révélé inadapté, Jacqueline Gooskens a fait le choix de recourir aux services d’un bûcheron et d’un prestataire, qui vient broyer les pins rassemblés devant son hangar de stockage. Grâce à cette formule, son kWh lui revient à environ 1 c€, pour un minimum de temps consacré à l’approvisionnement du silo de la chaudière et au petit entretien (notamment un décendrage une fois toute les trois semaines). Les copeaux de bois, complémentaires de la paille et compostables, sont également valorisés en litière pour les animaux et en BRF sous les rangs d’arbres fruitiers.

Jacqueline Gooskens

Jacqueline Gooskens

L’auto-approvisionnement partiel est donc une solution économiquement pertinente dans le cas de l’éleveuse, qui insiste sur la nécessité de réfléchir en amont à la faisabilité de chaque étape (transport, broyage, séchage, stockage, système d’alimentation).
L’auto-production totale peut également présenter un intérêt dans une logique de complément d’activité… Cette seconde option devrait se développer avec les importantes chaufferies ou centrales biomasse en cours de construction autour de l’Aude, qui pourraient constituer une partie des débouchés pour les agriculteurs disposant de bois.

Cette visite a été l’occasion pour la Chambre d’agriculture de l’Aude de présenter son offre d’accompagnement en direction de ses ressortissants. Le technicien Mathieu Lopez propose ainsi un prédiagnostic gratuit pour évaluer la faisabilité technique et économique d’implanter une chaufferie automatique quand il s’agit d’un projet « collectif » : petit ensemble d’habitations ou résidence principale d’agriculteur couplée à de l’hébergement touristique, par exemple… Ce prédiagnostic donne accès à des aides de l’Ademe et de la Région de 50% sur le coût d’une éventuelle étude technique approfondie. Il ouvre aussi des aides à l’investissement qui sont calculées de façon à avoir un coût global de l’énergie bois inférieur de 5 % à une solution de référence fioul ou gaz (investissement, fonctionnement, maintenance)

Cette offre s’inscrit dans le cadre de la mission d’animation départementale du bois énergie, pilotée par le Conseil Général de l’Aude avec le partenariat de Pôle Energies 11, du Syndicat Audois d’Energie et donc de la Chambre d’agriculture ; mission financée par l’Europe, la Région et l’ADEME.

Contact pour un prédiagnostic en agriculture : Mathieu Lopez – 04 68 11 79 33

Pour s’informer toute l’année auprès de la mission d’animation bois énergie dans l’Aude : Vincent Cot – 04 68 11 67 33 – vincent.cot@cg11.fr
Cet accompagnement concernent les projets privés : ceux des exploitations agricoles, des entreprises artisanales, commerciales ou industrielles, ainsi que les logements collectifs. Les projets de particuliers ne sont pas concernés mais peuvent bénéficier des conseils d’un Espace Info Energie : 0810 140 240

Télécharger l’invitation : Invitation_bois_energie_14_avril_2014