Conférence annuelle « Bâtiment et dérèglement climatique »

 

Conférence-annuelle-2014Les entreprises et les collectivités audoises se sont retrouvées le 12 décembre 2014 sur le thème central « dérèglement climatique et bâtiment » : les enjeux environnementaux et sociaux rejoignent ceux de l’économie locale. Retour sur la conférence…Dérèglement climatique, précarité énergétique , énergies renouvelables… Voilà les principaux sujets abordés le 12 décembre à Carcassonne, au Conseil Général, lors des 8èmes rencontres annuelles de Pôle Energies 11. Cette année, la conférence a été particulièrement orientée sur la thématique globale « bâtiment ». Tables rondes, débat et ateliers techniques ont permis à quelque 150 personnes d’échanger sur les exemples réussis… pour mieux passer à l’action elles aussi.
Comme l’a indiquée l’architecte Dominique de Valicourt, « grand témoin » de la journée, le bâtiment est le premier facteur d’émissions de gaz à effet de serre en France. Et dans la perspective de canicules à répétition, en particulier pour nos territoires audois en climat méditerranéen ou sud-ouest, ce secteur va devoir s’adapter rapidement, notamment dans le choix des matériaux. Pour donner des pistes concrètes, la conférence a donné de nombreux exemples d’usage de nouvelles technologies économes en énergie ou de savoirs-faire retrouvés (éco-matériaux…). L’alliance des deux permettra de concilier performance énergétique et confort ; d’abaisser les besoins en chauffage du bâti ancien tout en préservant sa principale qualité : l’inertie de murs en pierre qui permet de passer les pics de température l’été.

Bien rénover, en priorité

Les intervenants à la conférence l’ont confirmé : la rénovation du bâti existant est plus que jamais la priorité de l’Etat et des collectivités. Beaucoup d’argent sera mis sur la table pour améliorer les logements (crédit d’impôt, programme  « Habiter Mieux »…). Avec une petite révolution pour nos entreprises : la généralisation du principe d’éco-conditionnalité. Au 1er janvier 2015, la plupart des aides publiques seront octroyées seulement si le particulier ou la collectivité aura eu recours à des entreprises disposant de la qualification « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Cette démarche a pour objectif d’amener les entreprises à aborder un chantier de façon globale et non plus à regarder uniquement leur partie (menuiseries ou isolation ou chauffage…).
Frédéric Guillot, directeur régional de l’ADEME a souligné ici le lien important entre les entreprises RGE et les Espaces Info Energie (EIE) pour aboutir à des travaux efficients. Seuls organismes de conseil indépendant « 1er niveau » pour les particuliers, les EIE orientent les particuliers vers des entreprises locales compétentes : c’est un facteur de développement économique pour l’Aude.
En matière d’habitat, l’économique et le social se rejoignent. Les effets du dérèglement climatique vont d’abord toucher la partie la plus fragile de la population, la moins bien logée, accentuant la dépense énergétique si la climatisation devenait la règle pour limiter l’inconfort généré par des canicules à répétition. Or il y a beaucoup de logements en mauvais état dans l’Aude : 19 000 logements indignes, soit davantage que dans le Gard ou les Pyrénées-Orientales, qui ont pourtant une population plus importante.

Eolien et solaire pour financer la lutte contre la précarité

Confronté aux demandes accrues d’aide aux impayés d’énergie et d’eau, le Conseil Général de l’Aude a lancé en janvier 2014 une action pilote de lutte contre la précarité énergétique, dont les premiers résultats ont été présentés lors de la conférence. S’appuyant sur Pôle Energies 11 pour la mise en œuvre, le Département a expérimenté sur le territoire du Pays Corbières-Minervois le « Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Energie » (SLIME). Il s’agit de visites à domicile, gratuites, permettant de délivrer des conseils adaptés au logement et à la famille, voire de donner du petit matériel économe (lampes LED, mousseurs…) ou encore d’aiguiller vers des dispositifs existants pour de gros travaux. Au terme de la première année, cette action de prévention a montré tout son intérêt et sera reconduite en 2015, avec une extension de l’aire d’intervention au Ginestacois et au Val de Dagne.
Le lien avec les infrastructures renouvelables a été souligné par Patrick Issaly, président de Pôle Energies 11 : « le bois, l’éolien ou le solaire participent à la moindre consommation d’énergie fossile et donc à limiter le dérèglement climatique. Ils vont aussi donner de nouvelles richesses pour l’Aude, et nous permettre de financer sur la durée la lutte contre la précarité énergétique et, plus globalement, les travaux de rénovation énergétique dont les Audois ont besoin ».

Le rendez-vous a été pris en 2015 pour la 9ème conférence de Pôle Energies 11 à Narbonne.

Les effets actuels et à venir du dérèglement climatique : impact sur le secteur du bâtiment et nouvelles politiques énergétiques pour y faire face

  • Introduction, André Viola – Président du Conseil Général de l’Aude
  • La position française et européenne avant le sommet de Paris et la politique énergétique nationale, Roland Courteau – Sénateur de l’Aude, Président du Conseil Supérieur de l’Energie
  • Réponses concrètes à notre disposition en matière de bâti pour s’adapter au dérèglement climatique, dans le neuf ou l’ancien, Dominique de Valicourt, architecte, gérante de l’Institut Méditerranéen du Bâtiment et de l’Environnement

 

  •  RGE : la qualité est-elle au rendez-vous ? Quel intérêt pour les entreprises et les maîtres d’ouvrages

Table ronde sur les signes de qualité « Reconnus Garant de l’Environnement » pour les entreprises.
Premiers enseignements avant un nouveau palier en janvier 2015, avec le recours obligatoire à une entreprise « RGE » pour bénéficier de la quasi totalité des aides publiques, avec Frédéric Guillot, directeur régional de l’ADEME, Sophie Dulac (FFB LR) et les témoignages de deux entrepreneurs audois, Eric Clergue et Yoann Conte.

  • Lutte contre la précarité énergétique : premiers résultats de l’action « pilote » menée dans l’Aude

Résultats de l’opération du Conseil Général menée avec Pôle Energies 11 et le Pays Corbières et Minervois

  • Conclusion de la matinée

suivie de la signature de la charte d’engagement entre EDF EN et les partenaires audois sur les retombées économiques locales pour le grand éolien

Pause déjeuner (buffet offert par Pôle Energies 11)

14h00 : ATELIERS

  • ATELIER N°1 Ventilation, économie d’énergie et qualité de l’air : quels compromis entre les différentes réglementations et quelles solutions techniques pour y répondre ; retours d’expériences sur des installations
  • ATELIER N°2 : Bâtiment à énergie positive, retour d’expérience  : un an après l’arrivée des premiers locataires, quels résultats sur les deux maisons « Bâtiments à Energie Positive » (BEPOS) réalisées par Habitat Audois, à Castelnaudary ?
  • ATELIER N°3 : Bois énergie : tout ce qu’il faut savoir pour réaliser une bonne chaufferie au niveau technique et économique
    Avec le retour d’expérience de la chaufferie du collège de Chalabre et de la Maison de la Montagne de Roquefeuil
  • ATELIER N°4 : Bâtiment et dérèglement climatique : conception architecturale et solutions techniques pour un bon confort sans « explosion » de la facture d’énergie – retours d’expériences tirés de la démarche « Bâtiments durables méditerranéens »
  •   Synthèse des ateliers
  • Annonce des aides publiques 2015

 

 

A télécharger :

Programme